Episodes / Saison 1

Episode 12

Abstraction(s)

Pour le dernier épisode de cette première saison, il fallait revenir à l’essentiel. La nécessité d’écrire, l’urgence des mots « comme des fenêtres » pour contrer la brutalité du monde, hurler au lieu de fuir.

La symétrie, le mouvement, la couleur : des leitmotive de mon écriture, qui, comme dans la peinture, saturent la toile et l’espace. L’espace entre vous et moi, entre le monde et nous.

Des mots pour barrer l’horizon et l’empêcher de s’écraser sur moi, comme ces nuées de flamants roses qui, dans l’estuaire de Bombay, font rempart pour braver la tempête. Des mots qui disent le vin, sa couleur, ses nuances, son éclat et sa texture, où il faut être suffisamment précis pour rendre compte de son intention avec exactitude, suffisamment évocateur pour laisser parler l’imaginaire. Jean-Marie Guffens, pour qui « la précision n’est pas une forme d’art mais une nécessité » fait des vins d’imaginaire et d’élan, purs, exacts, intransigeants.

Et dans le vin comme en peinture, l’exactitude compte autant que l’imaginaire, la forme et le mouvement, jusqu’à l’abstraction qui fond dans un tout ce grand foisonnement.

Episode 11

16 juin 2020